Conseil Santé : qu’est-ce que l’IMC ?

Dans le cadre du Sport Santé, nous avons voulu nous interroger sur ce sigle.

Qu'est-ce que l'IMC ?

L’IMC ou l’Indice de masse corporelle est un indicateur de corpulence, le seul et l’unique approuvé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Il est un standard permettant d’anticiper les risques relatifs à l’insuffisance ou l’excès de poids. Impliquant un calcul, c’est une opération préalable à engager par toute personne qui souhaite atteindre son poids santé.

Cet outil tire son origine du fondateur de l’observatoire Royal de Belgique, Adolphe Quetelet. Plus tard, il s’est répandu au point d’être considéré comme le plus fiable. Il se trouvait vérifié que le poids seul ne permet pas de déterminer la corpulence d’un individu, quel que soit son âge.

L'intérêt de l'IMC

Le principal intérêt de calculer son indice de masse corporelle est sa corrélation avec les maladies dites de « civilisation ».
Ses résultats démontrent qu’à un certain degré le sujet est par exemple susceptible de développer un diabète, un cancer, ou des troubles cardio-vasculaires.
Dans ce sens, ce calcul est d’une grande aide dans la prévention des pathologies aux effets délétères.

Gardez aussi à l’esprit que le suivi de l’IMC est important surtout en phase de régime. Le fait d’en effectuer chaque semaine donne une idée de l’évolution de la prise ou de la perte de poids.
II sert de support au bilan médical.
Vous pouvez même utiliser cet outil d’équation à titre personnel pour savoir si vous êtes sur la bonne voie.

D’une certaine manière, l’indice influence la motivation de ses utilisateurs qui sont en route vers le poids idéal.

Comment se calcule-t-il ?

Les variantes de base de l’IMC sont la taille et le poids corporel. Cet indicateur de corpulence utilise une formule standard afin de s’appliquer aussi bien chez les hommes que chez les femmes. Pour obtenir un résultat concret, il faut résoudre l’équation : IMC = poids (kg) / taille au carré (m x m).

Autrement dit, l’indice de masse corporelle résulte de la division du poids exprimé en kilogrammes et de la taille au carré.

Pour simplifier le calcul, rentrez les données ci-dessous et cliquez sur “résultat”.


Comment interpréter le résultat ?

Il existe des normes établies par les organismes officiels de santé. Leurs études ont rapporté qu’un IMC supérieur ou égal à 25 traduit un surpoids. Au-delà de 30, on parle d’obésité et au-dessous de 18,5, de maigreur. Pour vous aider à bien vous situer, ces catégories bien définies vous seront utiles :

  • Poids insuffisant (maigreur) si IMC inférieur ou égal à 18,5
  • Corpulence normale si IMC entre 18,5 et 25
  • Surpoids si IMC compris entre 25 et 30
  • Obésité modérée si IMC compris entre 30 et 35
  • Obésité sévère si IMC compris entre 35 et 40
  • Obésité morbide ou massive si IMC supérieur à 40

Les limites de l'IMC

L’utilisation de l’IMC, bien qu’elle soit pertinente, peut à un moment vous étonner. C’est le cas lorsque vous êtes classé en surpoids alors que vous pratiquez du sport depuis bien longtemps. Il en est de même du côté des personnes qui font de la musculation plus d’une fois par semaine, mais qui courent des risques de maladies selon l’indicateur de masse corporelle.

À l’inverse, si vous êtes classé en sous poids comme par erreur, retenez que le tissu musculaire est plus dense que la couche adipeuse. Il occupe moins d’espace que les graisses. Dans ce cas, l’IMC est tout à fait fiable dans la limite que ses résultats sont objectifs et non subjectifs. Toutefois, sachez qu’aujourd’hui, il est possible de mesurer son indice de masse corporelle et son tour de taille, et de prendre en considération son cas (femme enceinte, enfant…).

L’IMC n’est pas valable chez les grands sportifs ou athlètes. Si vous avez une masse musculaire très développée, votre indice de masse corporelle indiquera sûrement que vous êtes classé en surpoids ou obèse. Celui-ci ne sait pas différencier le poids des muscles et des graisses.

En revanche, un homme ou une femme sportive dont l’IMC est compris entre 20 et 25 se situe dans la catégorie de poids normal. Si c’est votre cas, l’équation a marché forcément pour vous. Le plus farfelu, c’est que les bodybuilders et les sportifs de haut niveau qui se voient attribuer un indice de plus de 30 sont qualifiés d’obèses. Dans ce cas, le résultat ne peut pas être valide.

On se rend compte après le test de l’IMC que celui-ci a ses limites. Pourtant, c’est le seul indicateur de corpulence approuvé par l’OMS. 

Le potentiel musculaire ne représente pas autant de danger que la masse grasse. Mais l’idéal est de garder un indice de 25 et pas plus de 27,2 pour les hommes.

Pourquoi un même IMC pour les femmes et hommes ?
La femme stocke naturellement plus de graisses, et l’homme plus de muscles. Leur corps ont chacun leur manière de fonctionner, mais vont produire un même effet : « la prise de poids ». L’IMC est d’ailleurs conçu pour être un outil de calcul simplifié, d’où aucune différence ne s’imposait en termes de formule.

Même si cela peut se présenter sous forme d’imperfection, l’indice de masse corporelle recommandé par l’OMS est tout à fait fiable. L’absence d’indifférenciation le rend aussi facile à mettre en œuvre.

Compléter l’IMC par une autre formule
L’idée n’est pas de mettre en question la fiabilité de l’IMC, mais plutôt de compléter ses données par l’indice de masse grasse. L’IMG ou la formule de Deurenberg prend en considération le sexe. Pour l’appliquer, faites le calcul comme suit :

(1,2 x IMC) + (0,23 x âge) – (10,8 x sexe ) – 5,4

L’âge ici est mesuré en années. Quant au sexe, il équivaut à 0 chez la femme, et 1 chez l’homme. Le résultat sera exprimé en pourcentage. Une femme de 40 ans qui mesure 163 cm pour 60 kg, détient par exemple d’un IMG de 30.92% et d’un IMC de 22,6. Cela traduit une légère accumulation de graisse.

Comme vous pouvez le constater les deux indicateurs révèlent les mêmes résultats, mais d’une manière différente. Ils sont réellement complémentaires.

Comment mieux manger selon mon IMC ?

Si vous n’êtes pas dans la zone normale d’après votre indice de masse corporelle, vous devrez carrément changer votre mode de vie. Il est nécessaire de retrouver un poids santé afin d’éviter toutes sortes de maladies. Il faudra par exemple envisager une alimentation équilibrée en en discutant avec un médecin ou un diététicien.

Ce régime doit être riche en nutriments essentiels (fibres, vitamines…), mais pauvre en graisses saturées. Il fera également l’impasse sur les sucreries. La ration calorique par jour ne peut pas dépasser les 1400 calories, notamment chez la femme. Entre temps, il convient de se dépenser, à raison de 15 à 30 minutes par jour.

Par ailleurs, chez les personnes qui souhaitent garder leur IMC, un régime alimentaire équilibré leur est mieux adapté qu’une diète minceur. Cette dernière est normalement suivie d’une reprise de poids.

On peut également grossir sainement, si notre indice révèle une insuffisance pondérale. Les règles générales ne diffèrent pas pour autant de celles qui s’appliquent chez les individus en surpoids : éviter l’excès de sel, de sucre et recourir à un régime varié. Au lieu de manger trop gras ou trop sucré, préférez les aliments riches en protéines (viande, poisson, légumineuses…). Enrichissez bien vos plats de jambon haché, de la crème et n’oubliez pas les repas légers incluant biscuits et yaourt.

Quels sont les meilleurs aliments pour retrouver un poids idéal ?

Effectivement, certains aliments sont à bannir de son alimentation quotidienne et d’autres à privilégier. La liste est longue, cependant, ceux qu’on énumère ci-dessous sont ceux qui sont présents dans les assiettes des personnes avisées. Vous pouvez les consommer sans limites du moment que cela fera votre bonheur ! Cependant, faites régulièrement le calcul IMC afin de vous assurer si vous êtes loin ou non de votre poids santé.

  • Fruits
  • Légumes frais de saison
  • Volailles
  • Boissons saines
  • Produis laitiers écrémés ou demi-écrémés
  • Poissons et fruits de mer
  • Laitue
  • Matières grasses végétales
  • Céréales complètes

Pour garantir l’effet positif des végétaux sur votre ligne, nous vous conseillons de bien tenir compte des calories dans les fruits et légumes. Cela vous aidera à vous fixer le bon choix alimentaire quotidiennement. Et d’être sur la bonne voie et d’y rester.

Facebook
Twitter
WhatsApp
Email
Print
Conseil Santé : qu’est-ce que l’IMC ?

2 commentaires sur “Conseil Santé : qu’est-ce que l’IMC ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut